Cas clinique d’une ténosynovite des extenseurs de la main avec fibrose et adhérences évoluant depuis plus de six mois, guérie par Laser CO² thérapeutique:

 

Cas clinique d’une ténosynovite des extenseurs de la main avec fibrose et adhérences évoluant depuis plus de six mois, guérie par Laser CO² thérapeutique:

 

Début de la pathologie en Juin 2008 chez ce patient de 29 ans qui a fait un important travail de grattage de sol. Au décours de cet effort, apparition d’un œdème majeur de sa main D.

Prise d’un anti-inflammatoire non-stéroïdien par voie orale, et récidive de l’œdème dès l’arrêt de celui-ci.

Une consultation de chirurgie de la main est alors entreprise, et le patient est infiltré (injection locale de cortisone). L’infiltration est sans effet, et l’on décide d’immobiliser par attelle, avec corticothérapie orale de 15jours. L’effet est notoire, mais récidive de l’œdème et de la douleur dès la reprise de l’effort.

 

Ce patient aura pris en tout trois mois d’anti-inflammatoires en continu, ayant pour seule action de calmer un peu les fortes douleurs quotidiennes.

 

Le patient consulte alors un rhumatologue, et il lui est proposé un traitement au long cours, utilisé dans la polyarthrite rhumatoïde.

 

Début décembre 2008:

les plaintes: douleurs nocturnes systématiques, douleurs permanentes au travail, impossibilité de visser.

à l’examen: limitation fonctionnelle de l’extension du poignet et adhérence sous-cutanée en regard des tendons des extenseurs de doigts.

à l’ IRM : ténosynovite des extenseurs de la main D, fibrose, adhérences et épanchement de l’articulation radio-carpienne et de l’articulation médio-carpienne.

 

De décembre 08 à mi-janvier 09 :

– Séances de Laser CO² thérapeutique, selon un protocole bien codifié, spécifique des tendinopathies, en renforçant l’action défibrosante.

 

Résultats :

– courant décembre : n’a plus eu la nécessité de prendre des anti-inflammatoires.

– dès la fin décembre: Disparition quasi-complète des douleurs de sa main.

mi-janvier : très nette réduction de la fibrose et disparition de l’adhérence sous-cutanée. A pu reprendre son activité professionnelle comme auparavant.

 

Dr SCHIR Jean-Luc

13.430 EYGUIERES

Publicités
Cet article, publié dans Health and wellness, laser, Santé & bien-être, Santé et bien-être, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s