la chirurgie au laser co2

 

Chirurgie au laser

En tant qu’outil chirurgical, le laser a les fonctionnalités d’un couteau. Pourvu d’un faisceau lumineux focalisé, ce type de laser a non seulement des propriétés identiques à un couteau optique des plus tranchant mais il est également hémostatique.
Ce faisceau d’énergie étant essentiellement intercepté par des molécules d’eau, l’eau bout dans les tissus d’où elle s’évapore. Les domaines d’application du laser résident dans l’élimination de petites tumeurs bénignes non contagieuses – sans laisser de cicatrice.

 

Corrections des cicatricesTraitement de blessure

Du point de vue thérapeutique, le laser CO2 a les propriétés d’un réparateur cellulaire. Les cicatrices apparues à la suite d’une opération, d’un accident, en cas de brûlure, acné et autre infections (aussi bien les vieilles que les lésions plus récentes), de même que des stries peuvent cosmétiquement être dissimulées.

Les boutons de fièvre peuvent également être traités et de ce fait guérir plus rapidement.

  •  

     

    Les principaux avantages sont:

  • L’hémostase instantanée des vaisseaux sanguins dont le calibre est inférieur à 0.5mm permet d’utiliser ce laser sans danger chez les hémophiles et les patients anticoagulés.
  • Le scellement des vaisseaux lymphatiques, théoriquement diminue le risque de dissémination des cellules potentiellement malignes. L’absence ou la diminution de la douleur postopératoire (due au scellement des terminaisons nerveuses, l’absence d’inflammation, le peu de gonflement et le peu de drainage).

  • La stérilité du champ opératoire diminue le risque de dissémination de l’infection.

  • La possibilité de cicatrices hypertrophiques ou chéloïdiennes est inférieure à celle de la chirurgie au bistouri.

  • La diminution de manipulation physique des tissus durant la chirurgie.

  • Une vue plus claire du champ opératoire (non obstruée par les instruments ou le sang).

  • Il est fréquemment possible de compléter en une ou deux séances opératoires un traitement qui autrement aurait nécessité des visites additionnelles ou même une hospitalisation.

  • Une anesthésie locale est habituellement suffisante. À la suite d’une chirurgie au laser, comme tout acte chirurgical, quelques complications peuvent survenir; des modifications de la pigmentation (hypo ou hyperpigmentation) et la formation de cicatrices hypertrophiques ou chéloïdiennes.

  • La plupart de ces complications sont réversibles avec le temps ou à la suite de traitements. À cause de ces risques ceux qui présentent une peau très pigmentée ou une histoire de mauvaise cicatrisation peuvent être exclus des traitements au laser CO2.

  •  

    Les avantages de la chirurgie avec les lasers à photo thermolyse sélective sont :

     

    Ces lasers sont le procédé de choix pour enlever les lésions vasculaires, quelques lésions pigmentaires bénignes, les tatouages et pour l’épilation des poils. Ils détruisent alors les différents types de lésions qui ne peuvent pas être enlevées par la chirurgie conventionnelle à cause d’une cicatrisation secondaire inacceptable.

     

  • Les lésions traitées ainsi le sont quasi sans douleur (aucune anesthésie n’est nécessaire chez la majorité des patients) et sans ou très peu de risque de cicatrice. Une hypo ou hyperpigmentation temporaire peut survenir. Cependant, plusieurs séances de traitement peuvent être requises pour obtenir un blanchissement maximal de certaines lésions.

Toute la gamme de laser easylase est doté du mode superpulse qui permet la photothermolyse sélective.

SP15 (15W pour la chirurgie ambulatoire) SP 3 (30W) SP5 (50W) pour le bloc opératoire.

  

La Laserbrasion ou relissage laser

Le faisceau détruit en les vaporisant les couches superficielles de la peau, uniformément, à une profondeur voulue et réglée par les paramètres de la machine.

Cette abrasion, lorsqu’elle est correctement réalisée, efface en partie les rides, mais surtout, par un phénomène étrange mais bien intéressant, le laser active la formation d’un collagène qui vient combler les creux des rides.

Le laser a donc un avantage que n’ont pas les peelings. La « cicatrisation », en fait est une réépidermisation qui se réalise en une douzaine de jours et le gommage des rides en deux à trois mois, en fonction de leur profondeur.

Le Laser Easylase CO2 Super Pulse avec scanner « butterfly touch »

Le plus récent appareil, le « laser CO2 EASYLASE Super Pulse 10600nm » associé au scanner « Butterfly Touch » qui est aussi le plus performant des appareils de dermabrasion, redonne à la peau une véritable nouvelle jeunesse en la débarrassant en profondeur des imperfections dues à la vieillesse, la rendant plus souple et plus tonique et ceci par une stimulation des cellules du derme qui fabrique du collagène. L’avantage de ce modèle de laser CO2, c’est qu’il peut fournir des impulsions très courtes, inférieures à 100 microsecondes, évitant que la chaleur ne se disperse dans les tissus et cause des dommages thermiques, minimes mais parfaitement visibles un certain temps sous la forme d’une rougeur.

La technique consiste à abraser les couches supérieures de l’épiderme, par un balayage automatisé avec le scanner « Butterfly touch », jusqu’à ce que la ride, la cicatrice ou la tache pigmentaire disparaisse. Ce laser C02 s’utilise pour traiter l’ensemble du visage ou seulement certaines zones comme le pourtour des lèvres ou le contour des yeux. Des rougeurs seront apparentes pendant quelques jours. Sans hospitalisation, une heure sur place suffit.

Ce qu’il faut savoir d’une séance de laser :

  • Le médecin n’interviendra pas sur une peau récemment bronzée, naturellement ou aux UV.

  • Sur les peaux noires, le laser peut avoir des effets imprévisibles et le médecin utilisera alors une puissance plus basse que pour une peau claire.

  • Le traitement n’est pas du tout douloureux et seule une sensation de picotement est ressentie.

  • Il n’y a aucune contre-indication à une séance de laser.

  • Il est impératif de ne pas s’exposer au soleil après une séance pendant 4 semaines et de s’enduire de crème protectrice.

  • Le laser laisse des marques rouges durant environ une semaine, elles peuvent être camouflées par un maquillage spécifique.

  • Les résultats définitifs sont obtenus entre 10 jours et 6 mois (pour les angiomes plan) et cela, après la dernière séance.

  • Les séances ne sont jamais supérieures à 45 minutes et ne nécessitent aucune hospitalisation.

  • Les douches sont autorisées, la piscine est à éviter, car le chlore est agressif pour la peau cicatrisante.

Publicités
Cet article, publié dans chirurgie, gynécologe, Health and wellness, laser, laup, orl, ronflement, Santé & bien-être, Santé et bien-être, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s