DOMAINES D’APPLICATIONS du LASER CO² THERAPEUTIQUE

 

DOMAINES D’APPLICATIONS du LASER CO² THERAPEUTIQUE :

 

I. APPLICATIONS EN TRAUMATOLOGIE – MEDECINE DU SPORT

 

1°) Les localisations ligamentaires:

 

¤ Les entorses fraîches :

A ce stade, l’intérêt de la thérapie Laser CO² est caractérisé par son action anti-inflammatoire, mais surtout anti-oedème et drainante. Le traitement par Laser CO² réduit également les délais de guérison.

Le plus fréquemment, il s’agira :

– d’une entorse du poignet

– d’une entorse inter-phalangienne ou métacarpo-phalangienne

– d’une entorse du ligament latéral interne ou externe du genou

– d’une entorse de la cheville: p.ex. entorse du ligament talo-fibulaire antérieur

ou du ligament deltoïde

¤ Les séquelles d’entorses :

Avec le temps, une entorse peut se compliquer d’une fibrose ligamentaire qui va se traduire par des douleurs chroniques plus ou moins associées à des limitations fonctionnelles. Cette fibrose ligamentaire va le plus souvent s’installer au niveau des chevilles et des genoux, sur les ligaments sus-cités.

 

2°) Les localisations musculo-aponévrotiques :

 

¤ En phase aiguë:

Ces lésions musculaires peuvent se localiser au niveau :

– des muscles ischio-jambiers, tels que le muscle semi-tendineux, le muscle semi-

membraneux, le chef long ou le chef court du biceps fémoral.

– du muscle triceps sural qui comprend deux parties :

. soit muscles gastrocnémiens en son chef latéral (ancien muscle

jumeau externe), ou en son chef médial (ancien muscle jumeau externe)

. soit muscle soléaire

– du droit fémoral

– des adducteurs

– de l’aponévrose plantaire

¤ L’évolution vers la fibrose:

Ces lésions musculo-aponévrotiques peuvent se compliquer de cicatrice fibrosée

. fibrose des ischio-jambiers, principalement du muscle biceps fémoral

dans son tiers inférieur

. fibrose du triceps sural

. aponévrosite plantaire

On peut également rencontrer des hématomes chroniques qui seront résorbables par thérapie Laser CO2, en fonction de leur profondeur.

 

3°) Les localisations tendineuses :

 

¤ En phase aiguë :

Les lésions peuvent être de type tendinite, ténosynovite (c’est l’inflammation des gaines des tendons), ou insersite (c’est une tendinite de l’insertion du tendon sur l’os).

On rencontrera le plus souvent une atteinte:

– du tendon rotulien,

– du tendon d’Achille,

– du tendon du muscle tibial postérieur (ancien muscle jambier postérieur)

– d’un tendon des muscles fibulaires (muscle long fibulaire et muscle court fibulaire plus ou moins associés à une atteinte du rétinaculum supérieur ou inférieur, ainsi que le muscle troisième fibulaire) .

– des tendons épicondyliens latéral ou médial.

 

¤ Les tendinopathies :

Les complications à long terme vont se rencontrer au niveau

– du tendon du muscle supra-épineux (ancien muscle sus-épineux)

– du tendon du muscle infra-épineux (ancien muscle sous-épineux)

– du tendon du muscle long biceps

– des tendons des muscles s’insérant sur l’épicondyle latéral; c’est l’épicondylite

– des tendons des muscles s’insérant sur l’épicondyle médial; (ancienne épitrochléite)

– du tendon du muscle tricipital (ou muscle triceps brachial) au niveau de son insertion sur l’olécrane

– du tendon des muscles radiaux au poignet

– du tendon du muscle extenseur ulnaire du carpe (ancien muscle cubital postérieur)

– du tendon des muscles petit et moyen glutéal

– du tendon du muscle tenseur du fascia lata (TFL)

– des tendons des muscles ischio-jambiers (détaillés au chapitre I. 2°) avec leurs enthésopathies hautes et basses

– du tendon rotulien

– du tendon du muscle tibial postérieur

– des tendons des muscles fibulaires (détaillés au chapitre I. 3°)

– du tendon d’Achille

 

4°) Les contusions et les cellulalgies :

 

L’intérêt de la thérapie Laser CO² dans ces indications est caractérisé par son action anti-oedème et drainante.

On citera par exemple la contusion de la face externe de la hanche qui va créer une poche de décollement se remplissant d’un épanchement récurrent appelé épanchement de Morel-Lavallée, qui réagit bien a un traitement par Laser CO².

Ces cellulalgies sont aussi rencontrées en post-opératoire (zones cutanées sensibles dont l’aspect extérieur peut-être normal)

 

 

II. APPLICATIONS EN RHUMATOLOGIE

  • l’arthrose cervicale inter-apophysaire postérieure

  • la rhizarthrose ou arthrose de la base du pouce, ainsi que les arthroses digitales

  • les doigts à ressaut

  • la Maladie de Dupuytren

  • la ténosynovite de De Quervain, sur le bord externe du poignet : c’est l’inflammation simultanée des tendons des muscles long abducteur du pouce et court extenseur du pouce ainsi que de leur gaine synoviale.

 

 

III. APPLICATIONS EN DERMATOLOGIE APRES TRAUMATISME OU INTERVENTION CHIRURGICALE

  • chéloïde ou cicatrice hypertrophique (bourrelet rouge – violacé pouvant apparaître sur une cicatrice)

  • les adhérences cicatricielles, avec atteinte des plans de glissement post-opératoires ou post-traumatiques, entraînant éventuellement des limitations d’amplitude articulaire

  • cicatrice névromateuse

  • l’atrophie post-cortisonique

 

 

Dr Tania BELLOT Dr Jean-Luc SCHIR

92.800 PUTEAUX 13.430 EYGUIERES

Publicités
Cet article, publié dans Health and wellness, laser, Santé & bien-être, Santé et bien-être, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s